Conserves

Depuis quelques années maintenant, je fais les conserves des fruits et légumes d’été. C’est beaucoup de boulot, mais c’est hyper gratifiant de pouvoir prendre un bon coulis de tomates maison avec le pot-au-feu d’hiver, où une super ratatouille en plein hiver.

Et puis du boulot, tout est relatif, le boulot c’est surtout le nettoyage et la stérilisation des bocaux. Le reste, les recettes, ça va très vite !14309758_1173707832672536_884874129_n

J’ai quand même décidé cette année d’y ajouter des pâtés, et autres conserves de « viande » et plats cuisinés (y compris végé ^^).

Je vais faire la liste de tout ça. Comme ça l’année prochaine, je saurai de quoi on a manqué, et ce qui était en trop. Cela me permettra d’affiner les quantités l’année prochaine.

-P : petit bocal (200ml)

-M : bocal moyen (500ml)

-G : grand bocal (1l)

  • Ratatouille : 4G
  • Coulis de tomates : 8M, 2G
  • Lentilles :2G, 1M
  • Chili Sin Carne : 2G
  • Pâté : 6M
  • rillettes de canard : 6P
  • pâté de carottes aux amandes : 3M, 2P
  • Rouelle (remplace le jambon d’york pour les pique-niques par exemple) : 2G, 4M
  • Thon au naturel : 4M
  • Confitures de pastèque : 3 gros et 2 normaux
  • Confitures de prunes : 6 normaux et 10 mini pour offrir
  • Confiture de figue : 1 (échange d’une pastèque avec mes voisins)

20161006_110633.jpg

Mon bullet journal

Vous avez entendu parler du bullet journal ? C’est devenu pour moi un incontournable ! Merci à Alexia pour la découverte !

Avant, j’avais des listes partout, tout le temps. Que je recommençais à l’infini. par exemple, la liste des bagages pour partir en vacances. A chaque départ en vacances, je prenais un papier, et faisais la liste… La liste des courses, la To-do list du boulot, la to-do list des travaux, la to-do list des projets…

Avant, j’avais des petits carnets dans le fond de mon sac, et des bouts de papier aussi. Dessus, des livres à lire, des phrases rigolotes entendues au café, des choses à réfléchir…

Avant j’avais aussi un agenda.

J’avais aussi un cahier où je prenais des notes de mes réunions, des croquis de travaux…

Avant j’avais aussi des gros cahiers pour mes gros projets. Par exemple, pour le projet de mon potager, j’avais un cahier. Pour le projet de ma future maison dans les Landes, j’avais un cahier d’inspiration, de déco, d’idées, etc…

Je n’avais jamais pensé à faire un seul cahier pour tout… Et c’est ça Le bullet Journal.

Deux écoles :

-l’école minimaliste : c’est un outil d’organisation avant tout, pas besoin de fioritures.

-l’école artsy: plein de calligraphies, et jolis dessins pour l’embellir.

Pour ma part je suis entre les deux. Quand j’ai le temps je gribouille, mais je m’en sers avant tout pour y noter tout ce que je veux, tout ce que j’ai décrit plus haut, pour m’organiser, simplifier ma vie quand je peux.

capture

En fait, ce qu’il a de révolutionnaire, le bullet journal, c’est qu’il n’a rien inventé, mais qu’il est malin. On ne gaspille pas de papier, on écrit tout à la suite. MAIS on retrouve tout facilement grâce à l’index, et aux collections. Franchement, c’est super bien.

capture2

J’ai viré tous ces carnets/papiers/agendas/cahiers, et je n’ai plus que mon bullet journal, depuis le mois de juin.

capture3

Plus d’infos sur le concept ?

Allez voir par là : le bujo

Menus de la semaine

Non, non, non ! Je ne tomberai pas dans le « c’est lundi ! c’est ravioli ! » Mais quand même, faire ses menus, ça aide à avoir des idées, à faire ses courses, à ne pas être pris au dépourvu et foncer acheter des s***** toutes prêtes industrielles. Sur une idée de ma copine Schmo, j’ai donc fait un menu sur quatre semaines, mais avec juste des « guidelines »(lignes de conduite :D). Par exemple, je sais que le premier lundi du mois, c’est soupe. Mais ça peut être un gazpacho, une soupe chaude, un bouillon phô, une soupe miso, etc selon l’humeur. C’est LA bonne idée qui me fait gagner du temps. Vous voulez voir ?

menu

Pas mal comme idée, non ? Cela fait 2-3 semaines que je fais ça, et franchement ça me facilite la vie. Les menus sont élaborés en fonction de nos obligations, de mes disponibilités pour cuisiner…

Bon je ne dis pas que je m’y tiens à fond tout le temps (je m’ennuierais trop vite sinon), mais ça aide !

Par exemple le dimanche soir, c’est un truc « remonte-moral ». Le samedi midi, c’est ce qu’on appelle le « pique-nique paysan ». En fait je vais au marché paysan du samedi matin, j’en ramène toujours des bonnes choses, et on fait soit un vrai pique-nique dehors, soit un faux à la maison avec des légumes frais et crus, le chèvre frais, le bon pain, etc que je ramène.

Le mardi c’est poisson (les poissonneries sont souvent livrées le mardi et le vendredi).

La viande, c’est deux fois par mois en ce moment. Il y a eu des moments ou c’était pas du tout, là on en remange un peu, mais ça recommence à nous lasser donc je crois que ça va changer.

Le vendredi soir, c’est quelque chose qui se mange avec les doigts, pour être devant la télé tous ensemble pour le début du week-end.

Le brunch du dimanche midi, les enfants adorent : je fais des grosses salades de fruits, des jus fruits/légumes/herbes (avec ce qu’il me reste au fond du frigo, genre carottes, céleri, menthe, courgettes, épinards, betterave, etc…), et puis ça peut être un reste de galette de blé noir, ou un oeuf à la coque… Dans ma famille de sportifs (je ne parle pas de moi quand je parle de sportifs, vous vous en doutez :D), ils rentrent de deux heures de sport et n’ont qu’une envie : se jeter dessus.