Menus de la semaine

Non, non, non ! Je ne tomberai pas dans le « c’est lundi ! c’est ravioli ! » Mais quand même, faire ses menus, ça aide à avoir des idées, à faire ses courses, à ne pas être pris au dépourvu et foncer acheter des s***** toutes prêtes industrielles. Sur une idée de ma copine Schmo, j’ai donc fait un menu sur quatre semaines, mais avec juste des « guidelines »(lignes de conduite :D). Par exemple, je sais que le premier lundi du mois, c’est soupe. Mais ça peut être un gazpacho, une soupe chaude, un bouillon phô, une soupe miso, etc selon l’humeur. C’est LA bonne idée qui me fait gagner du temps. Vous voulez voir ?

menu

Pas mal comme idée, non ? Cela fait 2-3 semaines que je fais ça, et franchement ça me facilite la vie. Les menus sont élaborés en fonction de nos obligations, de mes disponibilités pour cuisiner…

Bon je ne dis pas que je m’y tiens à fond tout le temps (je m’ennuierais trop vite sinon), mais ça aide !

Par exemple le dimanche soir, c’est un truc « remonte-moral ». Le samedi midi, c’est ce qu’on appelle le « pique-nique paysan ». En fait je vais au marché paysan du samedi matin, j’en ramène toujours des bonnes choses, et on fait soit un vrai pique-nique dehors, soit un faux à la maison avec des légumes frais et crus, le chèvre frais, le bon pain, etc que je ramène.

Le mardi c’est poisson (les poissonneries sont souvent livrées le mardi et le vendredi).

La viande, c’est deux fois par mois en ce moment. Il y a eu des moments ou c’était pas du tout, là on en remange un peu, mais ça recommence à nous lasser donc je crois que ça va changer.

Le vendredi soir, c’est quelque chose qui se mange avec les doigts, pour être devant la télé tous ensemble pour le début du week-end.

Le brunch du dimanche midi, les enfants adorent : je fais des grosses salades de fruits, des jus fruits/légumes/herbes (avec ce qu’il me reste au fond du frigo, genre carottes, céleri, menthe, courgettes, épinards, betterave, etc…), et puis ça peut être un reste de galette de blé noir, ou un oeuf à la coque… Dans ma famille de sportifs (je ne parle pas de moi quand je parle de sportifs, vous vous en doutez :D), ils rentrent de deux heures de sport et n’ont qu’une envie : se jeter dessus.

I’m back !

Et oui, je suis de retour sur la blogosphère, après… 6 ans d’absence !

Ce retour est largement inspiré de ma copine Cindy, qui elle fait son entrée dans la blogosphère. Ça me titillait depuis pas mal de temps et j’hésitais car je ne voulais pas m’imposer une nouvelle tâche sur ma « to-do list »…

Et j’ai donc relu mon ancien blog , un peu… Et j’ai trouvé super de retrouver tous ces souvenirs, toutes ces idées… Et je me suis dit que c’était dommage de ne pas avoir consigné les dernières années. Aujourd’hui mes jumelles ont 11 ans, mon grand en a 15, et ma vie a radicalement changé !

Quand j’ai quitté mon blog, je travaillais comme commerciale dans la pub, sur trois départements, en plus de gérer ma petite famille. Que s’est-il passé entre temps ? J’ai pris davantage de responsabilités au boulot (notamment syndicales), davantage voyagé, davantage travaillé, davantage subi la pression, et fait un beau burn-out dans les règles de l’art… Quelques mois pour se reconstruire, une remise en question profonde de ma vie et de mes choix, un retour à l’école, et me voici à la tête de ma propre (petite) boîte, LionOnLine, et en même temps assistante de mon mari dans sa boîte à lui aussi… Mais quand même, je me suis promis une chose, et je m’y tiens : ma famille est ma priorité, plus jamais je ne serai stressée par mon boulot au même point qu’avant. Le taf, c’est un moyen. Pas une fin.

Je prends donc mieux soin du bonheur de ma famille, de ce qui est important. Je cuisine beaucoup pour mes enfants, je fais mes conserves, j’essaie d’acheter de bons produits locaux, je réduis notre consommation de viande, je n’achète presque plus de produits industriels, j’organise nos plannings, etc, etc. Et ma famille est très heureuse, je crois. Bien plus qu’avant.

Mais je commence aussi à comprendre depuis quelques années que ma zénitude et mon bonheur passent aussi par mon bien-être physique et moral quotidien. Mieux manger, mieux prendre soin de moi, ne pas m’oublier pour les autres…

C’est le plus difficile pour moi. Je n’ai pas encore réussi à prendre le temps de manger correctement quand je suis seule le midi (c’est souvent une tartine rapidos), ni à renoncer aux fast-food, je fume encore (suis en plein arrêt… le trentième en 5 ans 😀 ), j’ai quinze kilos de trop et j’ai du mal à faire du sport… Du mal à dire non, du mal à me faire du bien, à ne pas céder à la facilité. Mais je suis consciente de tout ça et fais mon maximum pour ne plus m’oublier. Je veux apprendre à prendre soin de moi, aussi. Je ne serai jamais parfaite, je n’arriverai jamais à être au top sur tous les plans.

Mais j’y travaille 😀